Purin de prêle ou décoction de prêle

La prêle est une plante très courante à l’état sauvage dans la nature mais constitue une aide précieuse pour les jardiniers et les horticulteurs dans la lutte naturelle contre les maladies des cultures et en particulier vis-à-vis des champignons et autres moisissures. Très facile à préparer et d’une mise en œuvre rapide, la purin ou la décoction de prêle sont des alliés précieux pour le jardinier, à la fois soucieux de sa production et de l’environnement.

Reconnaître et récolter la prêle

La prêle des champs, également dénommée autrefois queue-de-renard ou queue-de-cheval est une plante de la famille des Equisetaceae qui appartiennent au groupe des ptéridophytes. La prêle est donc une fougère commune dans nos campagnes. Ses 2 composants principaux sont une thiaminase (responsable de la mort de nombreux chevaux par destruction de la vitamine B1 encore appelée thiamine) et la silice qui est à l’origine de ses facultés de lutte contre les maladies cryptogamiques des végétaux, essentiellement en renforçant les défenses naturelles des végétaux. Les cendres de la prêle contiennent entre 50 et 70 % de silice mais aussi du calcium, du fer, du cobalt du magnesium et bien d’autres minéraux.

La prêle des champs est une plante fort utile au potager en carrés pour renforcer les défenses des légumes biologiques et prévenir l'oïdium et autres maladies cryptogamiques.

La prêle commune (Equisetum arvense) apparaît au printemps sous la forme d’une tige portants des spores qui seront rapidement dispersées avant de donner à nouveau naissance à des tiges sans fleurs au début de l’été. Ce sont ces dernières, d’une hauteur de 30 à 60 cm qui seront utilisées pour la préparation de purin ou de décoction de prêle.

Notons au passage que la prêle est une plante très envahissante et que je vous recommande plutôt de la ramasser dans la nature que de tenter de la cultiver dans votre propre jardin.

Préparation du purin à partir de prêle fraîche

Placez 500g de feuilles fraîches dans un seau de 5 litres empli d’eau et laissez-les macérer pendant une quinzaine de jours. La coloration noire de la macération est un signe de maturité de la préparation de même que le dépôt au fond du seau d’une boue de feuilles. Filtrez soigneusement le mélange afin de recueillir un liquide parfaitement propre.

La prêle utilisée sous forme de purin de prêle est un traitement préventif des carrés potagers riche notamment en silice.Pour les plus pressés, il est possible de faire bouillir la macération au bout de 24 h, puis de la filtrer, afin d’obtenir plus rapidement le purin de prêle en cas de besoin urgent.

L’utilisation du purin de prêle en vaporisation nécessite de procéder à une nouvelle dilution à hauteur de 10 % soir donc 1 part du mélange pour 9 parts d’eau. Une dilution à 20 % sera préférée si l’on recherche une utilisation insectifuge comme lors de la lutte contre le ver du poireau.

Utilisation de prêle séchée

La macération est rapide car il suffit de mélanger 10 g de prêle séchée dans 1 litre d’eau et de porter à ébullition 24 h plus tard pour une durée de 20 minutes. Il ne reste plus qu’à attendre à nouveau 24 h avant de filtrer le mélange et d’obtenir une solution prête à l’emploi.

Mode d’utilisation

Je vous recommande fortement de pulvériser l’ensemble du feuillage des plants de vos potagers chaque quinzaine avec cette décoction de prêle afin de stimuler les défenses immunitaires de vos végétaux grâce à l ‘apport de silice. Celle-ci leur permet en effet de renforcer leurs parois cellulaires et par conséquent de mieux résister aux attaques des champignons. Les extraits de prêle ont aussi une action insectifuge grâce à leur teneur en certains alcaloïdes tels que l’acide nicotinique. Enfin, le renforcement des parois cellulaires des végétaux dissuade également les limaces qui préfèreront aller festoyer avec des végétaux plus tendres.

En cas d’installation de maladies cryptogamiques telles que l’oïdium, il est possible de rajouter des pulvérisations à but curatif, sachant que l’emploi du purin de prêle ne présente aucun effet négatif sur aucune plante.

Par conséquent, vous n’avez plus qu’une chose à faire, vous procurer de la prêle fraîche ou séchée et préparer au plus vite votre purin de prêle pour l’avoir toujours sous la main en prévention ou en traitement des maladies dans votre potager en carrés.

jean-pascal

 

2 Comments

  1. fioleau cécile

    27/09/2013 at 18:11

    c’est avec beaucoup d’intérêt que j’ai lu votre article sur l’usage du purin de prêle . Mon jardin en est infesté et jusqu’à présent je regardais cette plante comme une ennemie indestructible !

    • Jean-Pascal

      27/09/2013 at 20:20

      Eh bien Cécile, dites-vous bien que la nature ne produit rien d’inutile, c’est souvent nous autres, humains, qui ne savons pas utiliser ses richesses. Vous allez pouvoir désormais proposer votre prêle à tous les possesseurs de potagers allergiques à la chimie, comme je peux l’être. Voilà une idée de bonne action ou de small business, au choix.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

*

Réservé aux humains. *

CommentLuv badge

© 2013-2015 carres-potagers.com

Theme de Anders NorenRemonter ↑