Catégorie: Maladies/Soins

Lutte anti-limaces dans un potager en carrés.

Les limaces sont des mollusques gastéropodes  bien connus des jardiniers pour les dégâts qu’elles peuvent occasionner sur les légumes.

  • Allure peu engageante des légumes
  • Transmission de maladies par l’intermédiaire de la bave des mollusques

Elles sont en effet friandes des jeunes pousses et les conséquences dépassent si largement la perte directe des végétaux consommés que la lutte anti-limaces est souvent une obligation.

Il est alors tentant d’utiliser des pesticides violents tels que le métaldéhyde qui est un poison anti-limaces efficace mais cela est bien entendu exclu et contraire à l’éthique dans le cadre d’un potager en carrés qui se veut 100% bio et respectueux de la biodiversité.

Alors comment concilier respect de la nature et récoltes saines et généreuses ?

Lire la suite

L ortie est la meilleure alliée d’un potager en carrés.

Bien souvent reléguée dans la catégorie des « mauvaises herbes », l’ortie doit probablement sa mauvaise réputation à ses propriétés urticantes. C’est bien dommage car ses qualités ne manquent pas et cette plante se révèle d’un grand secours vis-à-vis des autres cultures.

L ortie au jardin est une bonne nouvelle

Traditionnellement, l ortie se plait mieux dans les terres riches. Si elle abonde dans votre jardin, c’est donc plutôt bon signe en vue de l’implantation de votre potager ou de l’utilisation de cette terre pour la création du sol dans vos bacs de culture lors de la création d’un potager en carrés.

Son inconvénient majeur est une forte propension à l’envahissement du jardin, ce qui impose de l’arracher ou de la couper fréquemment au ras du sol. Personnellement, je ne l’ai pas laissé proliférer dans les allées entre mes carrés potagers et je préfère Lire la suite

L’oidium, la menace sournoise du potager en carrés

Courgettes, concombre et melons, les cucurbitacées peuvent payer un lourd tribu à l’oidium, une de maladies les plus fréquentes dans un potager. Je connaissais cette affection mais n’en avais jusqu’à présent subi aucune attaque. C’est chose faite cette année et cet article est l’occasion de faire un point sur l’oidium, son traitement et surtout sur la manière de le prévenir avec des méthodes naturelles.

Qu’est-ce que l’oidium

Vous lirez fréquemment que l’oidium est provoqué au potager par un champignon mais en réalité, ce terme est un terme plus générique qui regroupe de nombreux champignons et repose plutôt sur leurs effets, c’est à dire l’apparition de la « maladie du blanc ».

Je vous le disais en introduction, j’ai du faire face pour la première fois à ce fléau cette année. Ce sont mes courgettes qui ont donné l’alerte, les feuilles apparaissant flétries, un peu ratatinées et les fruits se desséchant avant de parvenir à maturité. La présence du fin duvet blanc caractéristique de l’oidium sur les feuilles des courgettes n’était pas franchement évident mais en faisant le tour des carrés potagers, je finis par le découvrir sur celles d’un plant de concombre par ailleurs en pleine forme et très productif. Lire la suite

Purin de prêle ou décoction de prêle

La prêle est une plante très courante à l’état sauvage dans la nature mais constitue une aide précieuse pour les jardiniers et les horticulteurs dans la lutte naturelle contre les maladies des cultures et en particulier vis-à-vis des champignons et autres moisissures. Très facile à préparer et d’une mise en œuvre rapide, la purin ou la décoction de prêle sont des alliés précieux pour le jardinier, à la fois soucieux de sa production et de l’environnement.

Reconnaître et récolter la prêle

La prêle des champs, également dénommée autrefois queue-de-renard ou queue-de-cheval est une plante de la famille des Equisetaceae qui appartiennent au groupe des ptéridophytes. La prêle est donc une fougère commune dans nos campagnes. Ses 2 composants principaux sont une thiaminase (responsable de la mort de nombreux chevaux par destruction de la vitamine B1 encore appelée thiamine) et la silice qui est à l’origine de ses facultés de lutte contre les maladies cryptogamiques des végétaux, essentiellement en renforçant les défenses naturelles des végétaux. Les cendres de la prêle contiennent entre 50 et 70 % de silice mais aussi du calcium, du fer, du cobalt du magnesium et bien d’autres minéraux. Lire la suite

Piéride du chou : prévention et traitement contre la chenille

Piéride du chou, ce nom n’est étranger à personne , particulièrement à tous les jardiniers amateurs dont je fais partie . Mais je ne m’attendais pas, après quelques jours d’absence au mois d’octobre, à retrouver à l’état de dentelle les 2 choux à pomme de mes carrés potagers. Je vous livre donc un petit guide de la piéride du chou et surtout de sa chenille afin qu’une telle mésaventure ne vous arrive pas à votre tour.

 Du joli papillon à la chenille vorace

La piéride du chou ou Pieris brassicae est un joli papillon de couleur blanche et de grande taille puisqu’il peut atteindre 70 mm. Ses ailes tachetées de noir sont très caractéristiques de ce lépidoptère. Inoffensif par lui-même, ses chenilles voraces se nourrissent de différentes variétés de crucifères et peuvent provoquer de gros dégâts dans les cultures.

La piéride du chou que l’on nomme aussi « papillon blanc du chou » est un papillon diurne (qui vit le jour) très commun dans nos régions ainsi qu’en Afrique du nord. Il se rencontre aussi bien à la campagne qu’en milieu urbain et une altitude de 1500 à 2000 m ne lui fait pas peur.

Il existe en principe 2 générations successives au cours de l ‘année ( la première dite vernale en avril-mai et la seconde dite estivale en juillet-août). Cependant dans le midi de la France une troisième génération peut se développer en automne ce qui explique l’état de mes 2 choux à pomme en cette fin de mois d’octobre Lire la suite

© 2013-2015 carres-potagers.com

Theme de Anders NorenRemonter ↑