De la poudre aux conserves : 3 astuces pour conserver des piments

Conserver des piments, condiments fort appréciés des cuisiniers, est une nécessité même lorsqu’on les cultive en quantité restreinte dans un carré potager. En effet, peu de recettes autorisent l’utilisation immédiate de toute une production.

Conserver des piments séchés et réduits en poudre :

A moins de disposer d’un appareil de dessiccation des légumes, le séchage est une opération qui demande en général plusieurs mois (au minimum 3 et idéalement aux alentours de 9) mais qui constitue une méthode très simple et durable pour conserver des piments. Il est possible de les laisser tout simplement à l’air dans une pièce bien aérée mais, pour ceux qui comme moi ont le privilège d’habiter le sud de la France, rien ne vaut la caresse brûlante des rayons du soleil sur des piments attachés en corde et suspendus en plein air. Ils prendront peu à peu une couleur rouge-brun.

Ce mode de séchage décuple la saveur du piment qui se déshydrate lentement tout en poursuivant sa maturation.

Pour les plus pressés, il est possible de les sécher en quelques heures dans un four à basse température (50°C) en surveillant toutes les heures ou bien mieux mais plus délicat à la mode des indiens amazoniens qui fument les piments au feu de bois ce qui leur donne une saveur particulière.

Après cette phase, il suffit de les réduire en poudre au mixeur ou dans un mortier en prenant garde à qu’aucune trace de poudre ne rentre en contact avec les yeux et les voies respiratoires (conserver ainsi des piments nécessite de se munir de lunettes et d’un masque de peintre et porter des gants de caoutchouc est loin d’être superflu). La poudre est ensuite conservée quelques mois telle qu’elle dans des boîtes hermétiques ou sous forme de pâte (ail, sel, cumin, coriandre ou autres baies en mélange avec de l’huile d’olive).

Conserver des piments dans l’huile :

Ces deux méthodes utiles et simples pour conserver des piments ou les utiliser en différé se distinguent uniquement par la quantité de piments introduits dans l’huile et par la nature des aromates employés.

En hommage à mes proches voisins puisque je suis frontalier, j’opterai pou une recette traditionnelle espagnole.

  • Laver et sécher les piments frais dès leur récolte
  • les faire revenir 3 à 4 minutes à la poêle dans de l’huile d’olive afin d’éliminer toutes les moisissures de surface qui pourraient faire rancir l’huile ultérieurement
  • placer les piments entiers ou en rondelles dans un bocal avec l’huile de cuisson
  • noyer le tout dans l’huile d’olive jusqu’au rebord du bocal
  • fermer hermétiquement

Attendre environ 2 mois avant d’entamer puis, au fur et à mesure de l’utilisation, compléter le niveau pour que le bocal soit toujours parfaitement plein.

C’est très simple et naturel pour conserver des piments dès leur récolte. Versez-en 1 à 2 cuillers tout simplement sur des œufs au plat et revenez m’en donner des nouvelles !

conserver des piments

 

Les conserves de piments :

Pour conserver des piments jusqu’à plusieurs années, rient ne vaut la traditionnelle conserve en bocal. Je vous livre ici une recette testée personnellement et qui à mon goût préserve au mieux la saveur originelle.

  • 1 kg de piments
  • un grand verre de jus de citron
  • 2 litres d’eau
  • 1,5 litre de vinaigre de cidre ou d’alcool dilué par ½ litre d’eau salée
  • 3 cuillers à soupe de graines de céleri
  • 6 cuillers à soupe de graines de moutarde
  • des bocaux pour conserve avec leurs joints

Lavez les piments et coupez-les en rondelles d’1 centimètre d’épaisseur. Plongez-les dans les 2 litres d’eau additionnées du jus de citron et laissez le tout une journée au réfrigérateur. Effectuez 3 rinçages dans de l’eau claire renouvelée chaque heure et toujours placée au frais. Sortez enfin vos piments. Pendant que vous faites frémir le mélange vinaigre et eau salée dans une casserole placée sur le feu, répartissez vos graines de céleri et de moutarde dans 3 grands bocaux et ajouter les piments en laissant 2 centimètres libres en haut du bocal. Versez enfin le vinaigre, fermez et stérilisez vos bocaux.

[box] Et voilà, vous disposez maintenant de 3 méthodes simples pour conserver des piments pendant des mois ou des années et les ressortir selon vos besoins.[/box]

Jean-Pascal

8 Comments

  1. diaho stephane

    02/09/2014 at 09:54

    salut,j aimerai savoir comment conservé la patte de piment sur une longue période.

    • Jean-Pascal

      09/09/2014 at 20:22

      Bonjour. Le mieux pour la conserver plusieurs semaines est de la placer dans un bocal bien fermé en ayant auparavant pris soin de bien la recouvrir d’huile.

  2. bonjour. j ai une recette de piment et j aimerais le commercialisé, comment faire pour arrivé à cet étape, sur tous que je le veux en 2 caractéristique séché et frais, sur tous au niveau de la conservation de l aliment

    • Jean-Pascal

      27/10/2014 at 20:32

      Bonjour. Les astuces et recettes données sur ce blog ont vocation à aider les jardiniers amateurs. Pour commercialiser un produit, les règles sont bien différentes et ne seront pas évoquées ici. Renseignez-vous auprès de structures spécialisées dans ces domaines.

  3. Bonjour,
    J’ai scrupuleusement suivi les recettes pour ma purée de piment et, malgré l’huile que j’ai mis dans le bocal une fois celui-ci rempli, après plusieurs ouvertures, je retrouve du moisi blanc sur le dessus.
    Questions :
    – le moisi est-il dangereux pour la santé ?
    – peut-on retirer le moisi et connsommer la purée de piment restante ?
    – existe-t-il un moyen d’éviter l’apparition de cette moisissure ?

    Merci pour votre aide.

    Philippe

    • Jean-Pascal

      14/11/2014 at 06:23

      Bonjour Philippe,
      Malheureusement pour vous, votre purée de piments recouverte de moisissures est bonne … à jeter.
      Pour éviter cela, il faut veiller à bien nettoyer les piments avant leur utilisation pour n’introduire aucune moisissure dans vos bocaux et également faire très attention à la propreté des cuillères ou autres ustensiles avec lesquels vous vous servez ensuite de la purée de piments. Changez d’ustensile à chaque utilisation et privilégiez les cuillères en céramique par rapport à celles en métal.
      En espérant que le suivi de ces conseils permettra de résoudre vos soucis, bien cordialement,
      Jean-Pascal

  4. Bonjour,
    J’habite dans l’est et je me demande si mes piments vont réussir à rougir… sinon, comment puis-je les conserver s’ils restent verts ?
    Merci pour votre réponse,
    Bien cordialement

    • Jean-Pascal

      13/07/2015 at 11:10

      Bonjour Dani, nous ne sommes que mi-juillet à peine et les poivrons ont encore bien le temps de rougir, même si vous habitez dans l’est.

Laisser un commentaire

Votre adresse mail ne sera pas publiée.

*

Réservé aux humains. *

CommentLuv badge

© 2013-2015 carres-potagers.com

Theme de Anders NorenRemonter ↑